fytosave

Phytovaccin

avec enregistrement phytosanitaire à faible risque

pour lutter contre l’oïdium

 

Substance active

 

FytoSave® est un nouvel éliciteur des défenses naturelles des plantes contre les maladies de type oïdium. Le produit est né de la recherche de la spin-off Fytofend de l’Université de Namur (Belgique), en collaboration avec LIDA Plant Research.

La substance active est un complexe breveté d’oligosaccharides d’origine naturelle provenant d’une part de la chitine (chito-oligosaccharides ou «COS») et d’autre part de la pectine (oligogalacturonides ou «OGA») formant ainsi le complexe COS -OGA.

Ce complexe a été approuvé et inclus en Europe dans la liste des substances actives selon le règlement CE 1107/2009 pour la commercialisation de produits phytosanitaires, dans la catégorie des phytosanitaires à faible risque sans résidus pour le contrôle de l’oïdium.

FytoSave® est enregistré en Espagne comme phytosanitaire à faible risque sous reconnaissance mutuelle avec le numéro d’autorisation ES-00209.

fytosave

Action

 

Les récepteurs de la membrane plasmique des plantes reconnaissent l’éliciteur COS-OGA, transmettant un signal biochimique qui déclenche une cascade de réactions de défense naturelle activant l’immunité innée:

 Activation des gènes responsables du renforcement de la paroi cellulaire qui permet de limiter et confiner le pathogène. Cet effet mécanique peut se produire en raison d’un dépôt de callose et / ou de composés phénoliques tels que la lignine et la subérine produits par la voie phénylpropanoïde.

 Production de phytoalexines de bas poids moléculaire avec une grande activité antimicrobienne.

 Synthèse de protéines de défense qui s’accumulent dans les vacuoles et les espaces intercellulaires colonisés par le pathogène, dont les chitinases et les glucanases, enzymes produites par les plantes dont l’activité catalytique est dirigée sur les composants de la paroi cellulaire du pathogène .

Etude transcriptomique

 

Etude transcriptomique utilisant la technologie q-PCR (quantitatif Polymerase Chain Reaction) où l’expression des gènes de défense PR1, PR2, PR3 est liée à la résistance systémique acquise (SAR) et où les gènes associés à la résistance systémique induite (ISR) appartenant aux voies de l’acide jasmonique (JA) et de l’éthylène (ET) ne sont pas exprimées. Le SAR est réglementé par la voie de l’acide salicylique (SA) et est connu pour sa protection contre les agents pathogènes biotrophes, de type oïdium.

Etude protéomique

 

L’étude protéomique montre que lorsque la substance active COS-OGA est appliquée sur les feuilles, 90% des protéines régulées sont surexprimées, étant liées aux fonctions suivantes:

Avantages et bénéfices

 

  Minimise et retarde l’apparition et la virulence de l’oïdium.

 Effet biostimulant augmentant la vigueur et la qualité finale de la culture

 Outil parfait pour la lutte antiparasitaire intégrée

 Il permet de réduire l’utilisation de produit phytosanitaire chimique

 Ne laisse aucun résidu, aucune période de sécurité, autorisé pour l’agriculture biologique

 100% compatible avec les insectes auxiliaires et les pollinisateurs

 Ne génère pas de résistance

 Résistant au lavage, à la pluie et aux rayons ultraviolets.

Dose dans les cultures horticoles

 

Cultures en serre: tomate, poivron, aubergine, courgette, citrouille, concombre et melon

Dose en application foliaire entre 2 et 2,5 litres / ha

 pour des volumes inférieurs à 500 litres / ha, dose de 2 litres / ha

 pour des volumes supérieurs à 500 litres / ha, dose de 2,5 litres / ha

Temps d’application: Effectuer au moins 2 applications préventives à 7 jours d’intervalle pour obtenir une activité de défense maximale dans la plante. Permet l’alternance et le mélange avec d’autres anti-oïdium.

Nombre maximum d’applications par cycle et par culture: 5 applications.

Intervalle entre les applications: 7-10 jours

Recommandations: Agitez légèrement le récipient avant utilisation. Assurer un bon mouillage en particulier sur la face inférieure des feuilles.

Dose dans les raisins

 

Vigne vinicole et raisin de table

 pour des volumes inférieurs à 500 litres / ha, appliquer 2 litres / ha

 pour des volumes supérieurs à 500 litres / ha, appliquer 2,5 litres / ha

Moment de l’application: Faire au moins 2 applications préventives à 10-12 jours d’intervalle pour atteindre une activité de défense maximale sur la plante, en commençant la première application à partir de la troisième vraie feuille.

Il permet l’alternance et les mélanges avec d’autres antioïdium et antimildius.

Nombre maximum d’applications par cycle: 8 applications.

Intervalle entre les applications: 10-12 jours

Recommandations: Agitez légèrement le récipient avant utilisation. Assurer un bon mouillage en particulier sur la face inférieure des feuilles.