ikasu

Régulateur de floraison, de nouaison et d’engraissement. Il augmente la production d’auxines naturelles et améliore le mouvement cytoplasmique, améliorant la qualité et la quantité de la récolte.

Caractéristiques

 

Ikasu favorise la production d’auxine, la pollinisation et les mouvements cytoplasmiques, les augmentant de 15% en moyenne.

Fournit une résistance des plantes aux maladies en augmentant la production de lignine à partir des parois cellulaires. En même temps, il accélère les effets curatifs de nombreux fongicides avec lesquels il a des effets synergiques, favorisant la récupération de la plante du stress produit par ce type de traitement.

Produit phytosanitaire avec enregistrement

Il est basé sur le mélange de trois nitrophénols synthétiques, des substances naturellement présentes en infimes proportions dans les cellules végétales vivantes, et se caractérisent par leur puissant effet accélérateur d’enzymes.

Composition

p- nitrophénolate de sodium     0,3% p / v
o- Nitrophénolate de sodium    0,2% p / v
5- Sodium nitroguayacolato      0,1% p / v

Effets Ikasu

Régulation hormonale

Ikasu augmente la production d’auxines naturelles et le nombre de récepteurs de ces auxines, prolongeant leur stabilité en inhibant l’oxydation, en améliorant leur activité et en favorisant leur accumulation dans les tissus.

Mouvement cytoplasmique

Ikasu augmente de 15% le transport des nutriments, protéines et organites au sein de la cellule, ce qui favorise l’engraissement et l’épaisseur du péricarpe des fruits.

Pollinisation et nouaison

Ikasu empêche la chute prématurée des fleurs, optimise la croissance du tube pollinique, améliorant la qualité de la nouaison et sa fructification.

Épaisseur de la paroi cellulaire

Les ingrédients actifs de l’ikasu favorisent la résistance des plantes aux maladies en augmentant la production de lignine dans les parois cellulaires, fournissant aux cellules une plus grande résistance aux infections fongiques (Manittto 1981, Stutte 1990, Haga, et al.1990) .

En mélange en réservoir, il améliore et accélère l’effet des fongicides.

Minimise les effets du stress biotique produit par les maladies et les traitements fongicides sur les plantes.

Dose en horticulture

Tomate et aubergine

Appliquer 1 litre par hectare en commençant les traitements avec les premières fleurs. Répétez tous les 15-20 jours, en effectuant un maximum de 4 traitements par cycle.

Poivre

Appliquer 1 litre par hectare en commençant les traitements avec les premières fleurs. Répétez tous les 15-20 jours, en effectuant un maximum de 5 traitements par cycle.

Melon, pastèque et concombre

Appliquer 1 litre par hectare en commençant les traitements avec les premières fleurs. Répétez tous les 7 à 15 jours, en effectuant un maximum de 3 traitements par cycle.

Courgette

Appliquer 1 litre par hectare en commençant les traitements avec les premières fleurs. Répétez tous les 7 à 15 jours, en effectuant un maximum de 4 traitements par cycle.

Dose dans les raisins

Raisins de table

Appliquer entre 0,5 – 0,75 litre par hectare, pour des volumes de 1000 – 1500 litres par hectare, en commençant le premier traitement 10 jours avant la floraison et le deuxième traitement à l’apparition des premières fleurs, en effectuant un maximum de 2 traitements par cycle.

Dans les traitements d’engraissement, il est conseillé de l’appliquer en mélange avec de l’acide gibbérellique.

 

Vignoble

Appliquer entre 0,5 – 0,75 litre par hectare, pour des volumes de 1000 – 1500 litres par hectare, en commençant le premier traitement 10 jours avant la floraison et le deuxième traitement à l’apparition des premières fleurs, en effectuant un maximum de 2 traitements par cycle.