agristren plus

 

agristren plus

Optimise le potentiel osmotique de la cellule.

Maintient le taux de croissance de la plante

dans des conditions de stress hydrique

 

 

Caractéristiques

 

Produit développé pour que l’usine maintienne sa croissance et son taux de production dans des conditions de stress hydrique-salin. Il régule le potentiel osmotique de la cellule, évite sa déshydratation, maintient sa turgescence, stabilise les enzymes et les protéines, protège et restructure les membranes déshydratées.

Son utilisation est recommandée pour:

  Accélérer la récupération de la plante après un stress hydrique

  Régénération plus rapide après d’éventuels dommages

  Augmente l’assimilation et la distribution des nutriments minéraux

  Intensifie le taux de photosynthèse

  Améliore le transport des photoassimilats

  Renforce la paroi cellulaire, réduisant ainsi la «fissuration» du fruit

  Augmenter le rendement final de la récolte

agristren plus contre la fissuration (cracking) des arbres fruitiers

 

La fissuration est l’un des problèmes les plus importants auxquels sont confrontés les producteurs de fruits, entraînant des pertes de production importantes. Les dommages sont causés par l’absorption d’eau à travers la peau, ce qui augmente la pression osmotique à l’intérieur du fruit, provoquant une augmentation de volume.

Parmi les facteurs susceptibles d’influencer l’apparition des dommages figurent le cultivar, une humidité relative élevée, des pluies proches de la récolte, des sécheresses prolongées avec irrigation ultérieure et une augmentation de la teneur en solides solubles du fruit à mesure qu’il mûrit.

agristren plus est un produit naturel à base de bétaïnes qui régule l’équilibre hydrique de la cellule de manière à améliorer l’équilibre hydrique du fruit. L’application foliaire d’agristren plus pendant la maturation des fruits offre une nouvelle approche pour éviter la fissuration des fruits.

Période d’application pour réduire la fissuration

 

Il est recommandé d’utiliser agristren plus en deux étapes.

La première application au début du changement de couleur et la seconde à un stade ultérieur de maturité. Le taux d’application approprié est de 4 à 6 litres par hectare et par traitement dilué dans 800 à 1000 litres d’eau.